logo page mes expériences avec le paranormal ou quand le paranormal devient normal
 
Mon premier voyage astral

Après avoir fait l’expérience du guéridon, j’allais voir mon meilleur ami de l’époque, Mickey, ( il l’est toujours d’ailleurs - vingt cinq ans après ), qui lui était toujours attiré par la discussion avec l’au-delà via le verre (voir page précédente). N’ayant obtenu aucun résultat quand nous le faisions ensemble, il décida de tenter l’expérience avec sa sœur et là, ce fut une réussite. Il apprit que l’un de ses ancêtres avait changé de nom pendant la révolution française, étant royaliste, ceci afin d’éviter la guillotine. Il demanda confirmation à son père qui conforta la réponse du verre.

De mon côté, une nouvelle expérience bizarre devait m’arriver tandis que je dormais dans la cuisine de chez la mère de ma copine de l’époque, celle qui allait devenir la maman de mon premier enfant.

Un soir, comme d’accoutumée , j’étais allongé dans le lit de camp, c’était une nuit comme toutes les nuits où je dormais à poings fermés, j’eu s l’impression de sortir de mon corps (je n’en ai pas la preuve encore aujourd’hui). Je ne me souviens plus de ce que j’ai vu, par contre, l’atterrissage fut assez violent. Alors que j’étais en position, face contre terre, j’eus l’impression de planer au - dessus de mon propre corps, ce qui faisait, deux « moi » , l’un charnel et l’autre que j’appellerai, mon âme pour que vous compreniez mieux la situation.

Mon âme volait donc au - dessus de mon corps et plongeât la tête la première vers mon corps endormi. J’eus l’impression de faire l’équilibre l’espace de quelques secondes, mais au moment o ù tout aurait du être terminé, il ne restait plus à mon âme qu’à réintégrer mes jambes, celles-ci retombèrent de la position levée et ceci sans que je ne puisse amortir la chute qui fut d’une violence assez éprouvante car elles rebondirent deux à trois fois avant de se stabiliser dans le lit de camp. Mon corps et mon âme ne faisaient alors à nouveau plus qu’un, je m’étais retrouvé.

J’eus pour la première fois une expérience que je qualifierais de voyage astral. Certaines personnes à l’esprit cartésien diront que j’ai du avoir un problème de cœur, comme lorsque dans le sommeil, on a l’impression de tomber dans un trou, mais je peux vous assurer que ça n’était pas du tout le cas, j’aurais d’ailleurs quelques années après l’occasion de faire des voyages astraux de manière différente dans le cadre d’une voyance, en étant bel et bien réveillé.

Les années passèrent, je me mariais avec une fille de Ploudalmézeau (29) qui me donna, un ans après la cérémonie un joli bébé tout blond. Cette union devait se rompre un peu plus de deux ans plus tard en mille neuf cent quatre vingt huit, l’année où je commençais à prendre conscience que mes intuitions se révélaient souvent exactes sans encore savoir qu’en fait, un don était entrain de s’éveiller en moi, la clairvoyance .

 

 
 
 
ange tournant